FLASH INFO sur la Loi de finances 2018

 

Lors du vote de la Loi de Finances 2018, certaines conditions d’aides aux particuliers ont été modifiées. Vous avez en tête d’acquérir un logement, de le rénover, ou encore d’installer des énergies renouvelables chez vous pour vous chauffer, produire de l’eau chaude ou de l’électricité ? Appelez votre Espace INFO->ENERGIE pour connaître les dernières évolutions.


Ça caille ? Ou comment améliorer la sensation de confort thermique chez soi

 

La sensation de bien-être liée au confort thermique varie d’une personne à l’autre en fonction de plusieurs facteurs (physiques, physiologiques, psychologiques). Bien qu’il n’existe pas de conseil unique, valable pour tous pour améliorer cette sensation, on peut néanmoins jouer sur certains leviers.

La « température ressentie »

Quatre principaux facteurs participent au confort thermique dans un logement:

  • la température de l’air ;
  • la température de surface des parois (murs, sols, plafonds) ;
  • les mouvements d’air (qui accentuent les échanges de chaleur entre l’air et notre peau) ;
  • l’humidité relative de l’air.

On parle alors de « température ressentie », qui est la moyenne entre la température des parois et celle de l’air. La sensation d’inconfort thermique apparaît dès lors qu’il y a une différence de 4°C entre la température de la paroi et celle de l’air.

On parle alors de « température ressentie », qui est la moyenne entre la température des parois et celle de l’air. La sensation d’inconfort thermique apparaît dès lors qu’il y a une différence de 4°C entre la température de la paroi et celle de l’air.

Comment s'en prémunir pour de bon ?

Si vous êtes propriétaire, vous pouvez réaliser des travaux de rénovation thermique :

  • en isolant l’enveloppe de votre logement (sols, murs, plafonds) : vous réduirez l’effet « paroi froide »
  • en améliorant l’étanchéité à l’air (notamment en changeant vos fenêtres) : vous limiterez les mouvements d’air froid
  • en installant une ventilation mécanique : vous régulerez l’humidité de l’air (l’air humide est difficile à réchauffer et donne un ressenti plus froid que l’air sec).

Ces travaux vous permettront d’optimiser votre chauffage, de faire des économies, tout en bénéficiant d’aides financières.

Vous êtes locataire ? Vous avez aussi droit à des aides financières, sachez le ! Vous pourrez également réduire cette sensation d’inconfort en réalisant de petites actions, telles que :

  • Fermer les volets à la nuit tombée, recouvrir les parois froides de revêtements chauds : des rideaux épais aux fenêtres (sans obstruer les radiateurs), des tentures aux murs, des tapis au sol, etc.
  • Refaire les joints de vos fenêtres ou utiliser un « boudin de porte » pour limiter les courants d’air, etc.

Pour des conseils personnalisés, contactez votre Espace INFO->ENERGIE, il est là pour ça ! 

→ Plus d’infos

 

Tout comprendre sur le confort thermique

Locataires : les astuces "énergie" pour améliorer son confort
 


Chauffage au bois et qualité de l'air : faut-il choisir ?

 

Ressource locale, le bois représente un grand potentiel d’énergie renouvelable et d’emplois sur nos territoires. Il est pourtant parfois critiqué pour ses émissions polluantes. Qu’en est-il exactement ?

Les avantages
Il permet de lutter contre les dérèglements climatiques et agir en faveur du développement économique car :

  • c’est la première énergie renouvelable locale mobilisable en Auvergne Rhône-Alpes ;
  • c’est une filière créatrice d’emplois durables non délocalisables.

Les inconvénients
Une combustion mal maîtrisée libère des particules fines et d'autres molécules polluantes dans l'atmosphère qui, ajoutées à d’autres sources de pollution (transports, industries), engendrent des problèmes de santé publique.

Les 4 règles d’or pour un feu efficace

Il est aujourd’hui possible de remédier au problème de la mauvaise combustion, grâce à quatre règles d’or :

  • Règle 1 : reconsidérer ses besoins. Le premier réflexe est de vérifier si son logement est correctement isolé, afin de ne pas sur-dimensionner son installation de chauffage.
  • Règle 2 : bien s’équiper. Depuis plus de dix ans, les appareils de chauffage au bois ont réalisé des progrès considérables en termes d’efficacité énergétique et de réduction d’émissions de particules. Les plus performants sont éligibles aux aides publiques. Renseignez-vous auprès de votre Espace INFO->ENERGIE pour faire le bon choix !
  • Règle 3 : s’assurer de la bonne installation de votre système de chauffage. Afin d’éviter les mauvaises surprises (tout en bénéficiant d’un taux réduit de la TVA), il est nécessaire d’avoir recours à un artisan RGE.
  • Règle 4 : s’approvisionner avec un combustible de qualité et soigner son installation. La qualité du bois est primordiale. Il doit être exempt de produits chimiques et pas trop humide (ne pas dépasser 30% d’humidité pour les plaquettes, 20% pour les bûches et 10% pour les granulés et briquettes). Pour le sélectionner, exigez un label ou de marques de qualité (PEFC*, FSC*, NF Bois de Chauffage, France Bois Bûches, Din+ ou EN plus). Une fois installé, votre chauffage au bois devra être finement réglé (tirage, combustion) et entretenu régulièrement (dont un ramonage annuel fortement recommandé). Au delà de lire attentivement la notice de l’appareil, demander l’assistance de votre installateur pour la première mise en fonction.

Quels financements ?

De nombreuses aides financières existent pour l’acquisition ou le remplacement d’un appareil de chauffage au bois : le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), l'éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ), la TVA réduite, etc. Sans compter que, selon votre lieu d’habitation, vous pourriez également bénéficier d’aides locales (primes Air Bois, etc.). Pour y voir plus clair, contactez votre Espace INFO->ENERGIE.

*Labels qui certifient que le bois vient de forêts gérées durablement.

→ Plus d’infos

 

La filière bois énergie en Auvergne-Rhône-Alpes

Les « guides pratiques » de l'ADEME :


Crédit : CC by MercierTALEV

Les énergies citoyennes sont ... économiquement renouvelables !

 

De nombreux projets d’énergies renouvelables (EnR) portés par des citoyens et/ou des collectivités locales émergent en France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes. Est-ce un simple phénomène de mode ou une tendance durable?

Réaliser une transition énergétique « juste »

Comment arriver à une transition énergétique avec de réelles retombées locales ? Aujourd’hui, associer les citoyens et les collectivités locales à la transformation de notre système national de production énergétique est un facteur de réussite.

De nombreuses raisons sociales plaident en faveur de l’investissement citoyen et local dans les EnR (appropriation aux enjeux énergétiques et climatiques, meilleure acceptation des projets,  renforcement du lien social, etc.)… Mais pas que ! Impliquer les citoyens et les collectivités locales présente aussi un réel intérêt économique.

En effet, un projet porté localement fait davantage appel aux forces du territoire (artisans et entreprises locaux, bureaux d’études,…) que si le projet avait été porté par un investisseur extérieur. Autrement dit, les projets citoyens sont de vrais moteurs pour l’économie locale. La richesse générée circule localement, en étant redistribuée directement ou indirectement sur le territoire (création d’activités, réinvestissement local, financement de politiques locales). Et ce, de manière non négligeable : en Allemagne, le portage citoyen et local d’un projet EnR a permis de multiplier par huit la valeur ajoutée locale, comparé à un même projet géré par une entreprise extérieure.

Comment faire ?

Cela vous a donné envie de tenter l’expérience et d’investir ? Si oui, appelez votre Espace INFO->ENERGIE pour savoir si de telles initiatives citoyennes existent près de chez vous.

→ Plus d’infos

Initiatives régionales Auvergne-Rhône-Alpes :
Énergies Citoyennes en Auvergne-Rhône-Alpes
Les Centrales villageoises

En France :

Cartographie des projets photovoltaïques avec investissement collectif ou citoyen

Energies partagées et carte des projets

Rapport Ademe sur l’état des lieux et analyse des projets en France « Quelle intégration territoriale des énergies renouvelables participatives ? » (2016)

L’intérêt de l’investissement local dans les projets EnR

Tour d’Europe : Articles

« La transition a besoin de l’énergie citoyenne », Alternatives Economiques

« Énergies renouvelables : les coopératives citoyennes gagnent du terrain », The Conversation

 


 

Icon made by Freepik from www.flaticon.com

Contactez-nous !

 

Pour toute question sur votre projet d'habitat, nos équipes de conseillers sont là pour vous accompagner gratuitement et de manière indépendante. Retrouvez leurs coordonnées, les lieux et horaires de permanences près de chez vous sur notre site web.
Consultez aussi notre page Facebook pour être au courant de l'actualité des Espaces Info->Energie.